Bernard FERRU et Eugénie BONTEMPS Ostéopathes D.O. / Formateurs
www.osteopathie-bf.com Copyright 2004/2019
Introduction En tout premier lieu il est nécessaire de dire que l'organisme d'un humain est une merveilleuse machine constituée de très nombreux éléments anatomiques qui ont la faculté de fonctionner en ensemble tout en étant souvent en synergie antagoniste (fonctionnant en même temps dans une action opposée). Bref on peut dire que le corps est une mécanique à la fois très simple mais terriblement complexe vu la multitude de pièces qui la compose. L'ostéopathe est en fait un praticien qui considère dans son approche et son raisonnement "la machine humaine" dans son intégralité (physique, psychologique et environnementale). Il est en quelque sorte un "mécanicien de l'Humain". Les praticiens Ceux qui sont D.O. (Diplômé en Ostéopathie) ont tous reçus une formation essentielle de base qu'ils ont suivit avec succès. La pratique diffère cependant d'un praticien à l'autre car au cours de leurs études on leurs à fourni la possibilité d'utiliser de nombreux "outils" (techniques manipulatives ostéopathiques) qu'ils utilisent préférentiellement en fonction de leur sensibilité, leurs habitudes leurs patients. Ceci explique la disparité apparente qui peut exister d'un cabinet à l'autre. Mais la finalité de leur intervention est toujours la même: Améliorer et rééquilibrer la "fonctionnalité mécanique" du patient. - Les différents niveaux mécaniques: Par simplicité nous n'en aborderons que 2: la MoBilité et la MoTilité La MoBilité La mobilité semble assez évidente à comprendre: c'est le déplacement dans l'espace d'un élément par rapport à un autre. Chez l'humain toutes les entités anatomiques qui le constitue (organes, os, vaisseaux, nerfs,...) doivent pouvoir se déplacer les uns par rapport aux autres pour pouvoir fonctionner correctement et remplir leurs fonctions au service de l'organisme. La mobilité peut être perturber pour différentes raisons (spasme musculaire, perte d'élasticité des structures générant un enraidissement, traumatisme,...). L'ostéopathe identifiera ces dysfonctions et essayera de libérer ces pertes de mobilité si cela lui est techniquement possible. La MoTilité C'est le mouvement des tissus du corps sur eux-mêmes. Pour expliquer simplement cette dernière je vais vous proposer un exemple: Considérons un organe: le Foie. Comparons le à une éponge (sans aucune référence alcoolique). Sa moBilité se manifeste quand on la déplace dans l'espace pour nettoyer quelque chose. Elle subit dons un déplacement réel et facilement perceptible. Sa MoTilité est le mouvement de torsion qu'on lui fait subir pour la nettoyer et la rincer. Elle est comparable à une véritable "Respiration Tissulaire" qui s'organise dans les 3 plans de l'espace. Le moteur de cette "Respiration" se trouve être le système nerveux neurovégétatif qui est très schématiquement composé de 2 systèmes: L'orthosympathique et le parasympathique qui interviennent chacun alternativement pour contracter et relâcher les tissus du foie à raison de 4 à 5 cycles par minute. Ces mouvements sont des micros mouvements qui doivent s'exécuter correctement pour assurer les fonctions d'apport de nutriments aux cellules de l'organe et de drainage des déchets. Les mouvements de MoTilité doivent s'effectuer simultanément dans les 3 plans de l'espace. La perturbation de la MoBilité entraîne un parasitage de la MoTilité. Le parasitage de la MoTilité perturbe la mobilité. Si l'ensemble de ces dysfonctions réciproques est importante, elle vont souvent générer l'apparition de symptômes de natures variées (douleurs, problèmes respiratoires, digestifs, vasculaires,...).
- La Médecine Ostéopathique...Comment ça Marche! Cette page est destinée à expliquer très simplement comment agit la médecine ostéopathique. Elle correspond aussi à la manière dont je perçois l'action de mes interventions dans ma pratique professionnelle. Elle est aussi le reflet des explications que je donne à mes patients soit pour répondre à leurs questions soit pour leur faire comprendre ce que je fais. Les propos que je vais développer dans les lignes qui vont suivre vont sûrement paraître un peu simplistes à mes confrères, mais pourrons retenir l'attention des étudiants en ostéopathie et surtout permettront à tous je l'espère de comprendre "Comment ça Marche!
Les symptômes ne sont qu'une partie immergée de l'iceberg car les origines des dysfonctions de ces derniers sont situés bien souvent à distance de ceux-ci. D'où la difficulté d'établir les liens de causes à effets. Le corps sait très bien organiser des chaînes de compensations complexes pour essayer de trouver des solutions à ses dysfonctions. S'il n'y parvient pas les symptômes (douleurs, maladies,...) apparaissent. Le praticien devra identifier les chaînes organisées de ces dysfonctions (MoBilité et MoTilité) de l'ensemble de l'organisme et devra grâce à ses techniques libérer les nœuds, si bien sûr cela lui est possible. L'ostéopathe n'est pas un magicien. Il n'est simplement qu'un vecteur pour que le corps puisse se libérer de ses déséquilibres de fonctionnement. Le praticien apporte en quelque sorte un "point d'appui" à l'organisme (mécanique pour l'ostéopathie) comme le font toutes les autres médecines d'une manière différente, car seul le corps à réellement le pouvoir de s'auto guérir lui même. En faisant abstraction de la génétique, Il est possible de classer les causes des dysfonctions de l'organisme en 3 grandes catégories: 1: Les causes traumatiques Elles correspondent à tous les traumatismes physiques que l'on peut subir au cours de sa vie (accidents, chocs, brûlures,...). 2: Les causes Métaboliques Elles regroupent les agressions et envahissements de l'organisme par des produits chimiques (médicaments, alcool, tabac, pollution, alimentation,...) 3: Les causes Émotionnelles Pour comprendre ces dernières il faut tout d'abord que je vous explique comment le "milieu" dans lequel vit un humain va influencer son fonctionnement. Nous percevons notre environnement par nos 5 organes des sens (ouïe, goût, odorat, vue, toucher). Sans eux nous n'aurions pas conscience de notre environnement extérieur. Pour faire très très simple on pourrait dire que la synthèse que fait notre cerveau de toutes ces informations se situe au niveau de l'hypophyse ("petit pois" que l'on a dans la tête: et oui nous en avons tous un!) C'est très globalement aussi de cette zone que part toute la régulation neurovégétative et hormonale qui commande notre corps. La perception et la synthèse de ce que nous ressentons peut venir parasiter la régulation neurovégétative autonome, soit pour adapter une réponse de l'organisme aux modifications des conditions extérieures (froid, chaud, ...), soit par un parasitage utile inutile sous l'action de différents stimuli (positifs: tomber amoureux ou négatifs: "stress"). Le dérèglement peut être très ancien ou récent, peut être cumulatif, partielle ou total dans un où plusieurs tissus ou organes du corps. Conclusion L'ostéopathe est une sorte de "mécanicien" qui va donc intervenir sur les chaînes des dysfonctions d'un organisme en agissant grâce à ses techniques manuelles sur la MoBilité et la MoTilité d'un patient. S'il arrive à "défaire les nœuds" de son patient, il ne peut cependant en aucun cas l'empêcher d'en refaire. Le praticien ne peut gérer son environnement ni la manière dont celui-ci le vit. A noter que l'ostéopathie ne peut transformer les tissus du corps qui ont été modifiés de manière très importante dans leur constitution (arthrose, remaniement osseux, fibroses tissulaires,...) ni sur les maladies graves (cancer,...). Si vous désirez plus d'éclaircissements sur certains points vous avez la possibilité de m'adresser vos questions par E.MAIL.
“ Le mouvement est la vie...” A.T.STILL
COMMENT CA MARCHE!…
Mis à jour le 10 novembre 2019